La Carpe

La Carpe Commune

la carpe commune
Record carpe commune

La carpe commune est originaire de la Chine et aurait été introduite en France à l’époque romaine. Il est toutefois à noter que cette théorie a été remise en question suite à la découverte de fossiles dans l’ancien lit de la Seine.

La carpe commune a également été introduite en Europe, en Extrême Orient et en Australie. La carpe est d’ailleurs considérée comme une espèce nuisible en Australie, contrairement à la France où ce poisson est généralement relâché par les pêcheurs aussi appelés carpistes, généralement adeptes du No-Kill.

Car si ce poisson peut être excellent bien cuisiné, une période de dégorgage est nécessaire, le poisson aspirant et filtrant la vase pour se nourrir. Ses faibles qualités gustatives ont très certainement contribués à cette tendance.

La Carpe Miroir

la carpe miroir
Record carpe miroir

Contrairement à la commune, les écailles de la carpe miroir sont présentes d’une manière beaucoup plus irrégulière sur le long de son flanc C’est une espèce très présente dans nos lacs, étangs et rivières.

La Carpe Cuir

Très proche de la miroir, la carpe cuir s’en distingue par une absence d’écailles. Elle est en revanche beaucoup plus rare.

La Carpe Koï

la carpe koi
Carpe Koï

La carpe Koï, souvent assimilée à la culture japonaise est un poisson originaire de Chine, résultat de croisements entre différentes espèces de carpes. S’apparentant d’avantage à un poisson rouge géant, la carpe Koï est très prisée pour décorer des bassins extérieurs.

Contrairement aux autres carpes (notamment en rivière), la Koï n’est pas carnassière et elle cohabite aisément avec les autres poissons. Si vous avez l’occasion de visiter un jardin japonais, il y aura forcément un bassin, et forcément des carpes Koï peu farouches qui pourront manger le pain dans votre main!

La Koï est également la cible de nombreux collectionneurs, certains spécimens s’arrachant à des sommes astronomiques. Le record est de 347 000 euros pour un specimen vendue en 2008.